Rav Ohana z″l

″ נצחו אראלים את המצוקים ונשבה ארון האלוקים ″

En 1963 un grand homme du nom de Itshak Ohana vit le jour en Erets Israël à Béer Chéva.

C’est en 1980 qu’il intégrera la Yeshiva de Gateshead (Angleterre) puis regagnera son pays natal pour intégrer cette fois la prestigieuse Yeshiva de Hevron. Il deviendra ensuite Avrekh.

Il s’installera ensuite à Marseille en 1990 et s’adonnera à l’étude dans un Collel, il y dispensera aussi des cours le soir. Il se souciera aussi de l’avenir des jeunes de la ville.

Rav Ohana Zatsal entamera alors une carrière dans l’éducation à Sarcelles dès 1997. Il fréquentera l’école Heder Ner et celle d’Ozar Hatorah. C’est dans cette ville qu’il parachèvera cette noble tâche à laquelle il s’était attelé avec tant d’ardeur durant toute sa vie.

Le Rav s’est livré à un combat éducatif tout au long de sa vie, qui consistait à insuffler aux jeunes et aux moins jeunes l’amour de la Torah et il l’a remporté avec succès. Malheureusement, victime de l’épidémie et après deux longs mois d’hospitalisation, il nous quitta prématurément, car Dieu le voulait à Ses côtés.

C’était un éducateur hors pair, qui parvint à ancrer en chacun de ses élèves les valeurs d’une Torah authentique, cette Torah de vérité qu’il chérissait tant. D’ailleurs la valeur numérique de son prénom יצחק – 208 est équivalente à celle du mot « חקק » qui signifie « ancrer ». Il laisse en chacun de ses élèves une trace indélébile et une grandeur qui l’illustrent et le caractérisent si bien encore aujourd’hui.

Avec son expérience inégalable il réussit vaillamment à accomplir des prouesses en ramenant les plus éloignés sur les bancs de la Yeshiva.

Toutes les personnes qui l’ont connu ou même aperçu, furent marquées par le sourire radieux qui se dessinait sur ses lèvres en toutes circonstances. Il incarnait une joie de vivre tellement forte qu’il parvenait à la communiquer tacitement à son entourage.

Il s’appelait « יצחק », à l’instar de יצחק אבינו. Il incarnait une « גבורה », une force, qui se caractérisait par cette capacité qu’il avait à accorder à chacun l’attention et l’affection dont il avait besoin. C’était un homme qui véhiculait une gentillesse sans égale et qui savait prodiguer des encouragements pénétrants.

En définitive, le Rav était un homme d’action sans pareil qui ne cessa de s’investir de tout son être au profit des autres.

Un être d’exception qui a réalisé un travail exceptionnel…

Durant ses deux longs mois d’hospitalisation il a réussi à mobiliser et à motiver des milliers de gens à travers le monde et à les unir par la lecture des Tehilim, la prière et l’étude.

Le Rav Itshak ben Yossef Ohana Zatsal nous a quittés. Un phare s’est éteint. A nous de faire rejaillir sa lumière en pérennisant son œuvre et en perpétuant sa mémoire…

″ בלע המות לנצח ומחה ה’ אלוקים דמעה מעל כל פנים ″

(ישעיה כה, ח)

ת.נ.צ.ב.ה